Facebook Twitter Flickr RSS

Communiqué: La FCPE condamne la baisse de 15% du budget départemental 2016 pour les collèges

La FCPE de l'Eure a pris connaissance avec consternation, lors du Conseil Départemental de l'Education Nationale du 8 octobre dernier, de l'ajustement budgétaire proposé par les nouvelles instances du conseil départemental de l'Eure. Ainsi le budget que le département de l'Eure souhaite répartir en 2016 entre les 56 collèges diminue t'il de 1,105M€, soit de 15% par rapport à 2015.

Quelques exemples de collèges pourtant situés en zone défavorisée (Louviers, Romilly, Saint Marcel ou Val de Reuil) montrent que la dotation de fonctionnement sera diminués de 30 à 50% ... 36 collèges sont concernés.

Le département justifie ces coupes budgétaires drastiques par les avances de trésorerie dont disposaient les établissements concernés au 31 décembre 2014. Pour nos élu-e-s, en dépit de ces baisses annoncées juste avant le vote des budgets dans les établissements, les collèges continuent à disposer de moyens suffisants pour fonctionner puisqu'il ne s'agit que de simples ajustements ! Pourtant, au cas où nos nouveaux élu-e-s se tromperaient, ils mettront en place un « dialogue de gestion » pour parer à des situations difficiles dans les collèges.

La FCPE dénonce le recul du conseil départemental dans sa politique éducative et ce dès le 1er budget. En effet, même en période de tension budgétaire, on ne peut accepter une annonce aussi brutale et un ajustement budgétaire aussi important. Malgré son nom, c'est bel et bien un recul.

Comble de la caricature, ces coupes franches s'accompagnent d'une politique dite « volontariste » consistant à doter les collèges d'un forfait fixe de 1 500€ pour le haut débit.

Après les annonces l'an passé sur l'installation par le conseil départemental de caméras de vidéosurveillance dans les collèges, ces décisions laissent augurer un avenir éducatif dans notre département plutôt inquiétant. Nous demandons aux élu-e-s de veiller à donner aux établissements les moyens nécessaires à l'éducation de nos enfants et à l'exercice de leur citoyenneté.